J’ai communication non verbale : silences, gestes, postures, expressions faciales, ton d’la voix, rythme de l’elocution, vetements… completent le message auditif.

Elle exprime les emotions, les sentiments, nos valeurs. Cette communication renforce et credibilise le message verbal lorsqu’elle reste adaptee, mais est en mesure de decredibiliser votre meme message si elle est inadaptee.

Rappel des generalites

Selon A. Mehrabian, la communication entre deux personnes passe a 55% par les elements non verbaux, ainsi, juste a 7% avec des mots.

Les elements proxemiques et kinesiques sont constitutif de la relation qui se cree entre 2 acteurs d’une communication : ils favorisent ou decouragent le contact, ils influent concernant l’article plus ou moins intime ou familier de la conversation, ils apportent des indices sur la distance prise via l’emetteur par rapport a son message.

Le silence

Mes silences font integralement partie en communication, car ils expriment quelque chose et qu’ils sont indispensables a l’ecoute de l’autre.

Plusieurs silences sont lourds de sens. Il existe de multiples silences :

  • Celui d’la personne furieuse, offensee ou irritee qui se contient, qui n’est jamais en paix avec elle-meme et avec les autres et cherche a s’isoler,
  • Celui d’la personne attentive qui ecoute l’autre jusqu’au bout, Afin de comprendre ce qu’il veut dire et recevoir le message. Cela peut etre votre « intervalle » de reflexion entre stimulant et reponse afin que la parole ne laisse pas place a l’impulsivite ou a des automatismes de l’inconscient,
  • Celui d’une personne qui s’ennuie exprime le retrait et l’isolement des autres,
  • Celui une personne qui n’a rien a dire a un inconnu, ce silence d’indifference se produit lorsqu’il n’y a nullement la volonte de communiquer avec l’autre,
  • Celui d’une personne qui exprime le incomprehension a ce qui est devoile, votre silence dubitatif renvoie au scepticisme ou a l’interrogation,
  • Celui de la personne qui exprime le respect ou la reverence vis-a-vis d’une tierce personne,
  • Celui en personne qui exprime la superiorite, l’arrogance,
  • Celui entre amoureux. ethiopia personals Ce silence reciproque se realise parce qu’il n’y a pas besoin de paroles Afin de se saisir. Il se service lorsqu’il y a une connaissance et une communion profonde entre les deux individus qui sont en train de communiquer.
  • Celui en personne qui exprime la douleur ou le chagrin,
  • Celui de defit, d’obstination qui est calcule,
  • Etc.

Chaque silence doit etre interprete et analyse en fonction du contexte. Il faut Realiser tres attention de ne point produire d’inferences dans votre interpretation, car i§a revient a apporter votre sens a et cela semble vide.

Un silence peut etre approprie ou inapproprie (tel des paroles). De multiples aphorismes l’illustrent.

« Savoir tourner sept fois sa propre langue au sein d’ sa bouche avant de parler »; « Notre silence reste d’or » ; « Savoir tenir sa langue » etc.

Le paralangage

Le Paralangage va au-dela des mots prononces. Il inclut le timbre et le volume une voix, le rythme des mots, les coupures d’une phrase.

Le Paralangage entoure les mots et exprime les sentiments a travers la facon dont ils paraissent dits.

Exemple : « OUI, je vais le faire » peut etre pris dans de multiples sens. Amusez-vous a prononcer une telle phrase de multiples facons pour lui donner des sens divers.

Mes gestes et attitudes

Ils ont si»rement ete des premiers revenus de communication entre les humains et constituent un veritable paralangagequi accompagne et complete le message verbal.

Notre gestuelle se manifeste avec des postures qui vont pouvoir concerner : la tronche, le buste, le bassin, les jambes et nos bras. Par les gestes, nous nous exprimons et nous pouvons avoir votre comportement de defense ou d’agression.

  • Le hochement une tete d’avant en arriere qui signifie l’approbation,
  • Mon tour tendue en signe de paix,
  • Notre poing leve en signe de revolte,
  • Notre bras ou le doigt d’honneur,
  • Etc.

Si, nous sommes mis en cause, interpelles, nous avons aussi des gestes barrieres. Parmi nos plus courants :

  • des mains sur les oreilles, i  propos des yeux ou sur la bouche,
  • nos bras croises,
  • se frotter les mains,
  • les formes de reajustement : la meche des cheveux, le pli tout d’un pantalon, de la jupe, la poussiere imaginaire, le raclement de la gorge.
  • On communique egalement a travers des signes conventionnels :
  • le doigt pointe par la a signifie « sortez ! »
  • le signe en main concernant penser « au revoir »
  • le hochement une tronche Afin de dire « oui »
  • le battement de mains (applaudissement) pour montrer une satisfaction devant une manifestation.

Expressions faciales, mimiques et mouvements corporels

Ce seront les expressions de visage qui expriment des emotions : le plaisir, la surprise, le degout, la tristesse, la colere, la peur…

Ces mimiques pourront renforcer le message, mais elles peuvent le modifier et changer sa signification.

  • le clin d’?il indique que et cela est dit ne doit jamais etre commande au serieux,
  • le regard soutenu signifie une intention hostile,
  • le regard panoramique reste destine a impliquer l’ensemble des interlocuteurs afin que tous se sentent concernes via le message.

Ils peuvent etre voulus tel que le sourire a une personne, mais souvent ils sont incontroles et involontaires (Le pied qui tape sous la table et qui exprime l’agacement, l’irritation ou l’ennui, le regard ecarquilles, les sourcils fronces, etc.). Ils font part integrante de une comportement global.

Exemples illustres : Mimiques de l’Elfe manga-style avec Pegase sur

Notre regard, reste certainement la part du corps qui exprime le environ nous-memes « le regard sont le miroir de l’ame »

Cela reste capital de tenir compte des expressions faciales et des mouvements corporels afin d’eviter les malentendus.